Désignation du poste : Consultant principal, Appui à la programmation en matière d’assainissement et d’hygiène

Date: 14th October 2013

Array ( [0] => WP_Term Object ( [term_id] => 1 [name] => Uncategorised [slug] => uncategorised [term_group] => 0 [term_taxonomy_id] => 1 [taxonomy] => category [description] => [parent] => 0 [count] => 411 [filter] => raw [term_order] => 5 [cat_ID] => 1 [category_count] => 411 [category_description] => [cat_name] => Uncategorised [category_nicename] => uncategorised [category_parent] => 0 ) )

Niveau: ICS-11

Les valeurs fondamentales des Nations Unies : l’intégrité, le professionnalisme, le respect de la diversité

Informations générales – UNOPS
« L’UNOPS joue un rôle essentiel dans la prestation de services de gestion pour nos opérations humanitaires, de consolidation de la paix et en matière de développement, destinées à sauver des vies humaines »
– Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies

La mission de l’UNOPS consiste à renforcer la capacité du système des Nations Unies et de ses partenaires à mettre en oeuvre des opérations humanitaires, de consolidation de la paix et de développement qui revêtent de l’importance pour les personnes démunies.

L’UNOPS intervient dans des contextes parmi les plus difficiles au monde et sa vision consiste à systématiquement satisfaire aux attentes de ses partenaires en leur fournissant des services de gestion qui répondent à des critères internationaux en termes de qualité, de rapidité et d’économies. L’UNOPS fournit des services en matière d’infrastructures durables, de politiques d’achats responsables et de gestion durable de projets. Ses projets vont de la construction d’écoles, de routes, de ponts et d’hôpitaux à l’achat de biens et de services et à la formation du personnel local. Par l’aide qu’elle apporte aux organismes des Nations Unies, aux institutions financières internationales, aux gouvernements et aux autres partenaires de développement, l’UNOPS apporte une contribution tangible et importante aux résultats obtenus sur le terrain.

L’UNOPS emploie plus de 6 000 personnes annuellement, et crée au nom de ses partenaires des milliers d’opportunités de travail dans les communautés locales. Depuis son siège situé à Copenhague, au Danemark, et grâce à un réseau de bureaux régionaux et de bureaux de pays, l’UNOPS supervise des activités dans plus de 80 pays.

L’UNOPS s’efforce d’employer un personnel très diversifié.

Responsabilités fonctionnelles
Ces services de consultants sont basés au Conseil de concertation pour l’approvisionnement en eau et l’assainissement (WSSCC), hébergé par l’UNOPS. Fondé en 1990, le WSSCC est une organisation de membres rassemblant des individus. La mission du WSSCC consiste à assurer des services d’assainissement durables, une meilleure hygiène et l’accès à l’eau potable pour tous, et en particulier aux membres de la société les plus pauvres et les plus marginalisés vivant dans des pays en voie de développement. Afin d’accomplir sa mission, le WSSCC gère le Fonds mondial pour l’assainissement, il favorise la coordination du secteur à l’échelle nationale, régionale et mondiale, il soutient le développement professionnel, et il milite au nom des 2,5 milliards de personnes qui n’ont pas accès à des toilettes propres et sûres. De plus amples informations sur le WSSCC sont disponibles sur le site Internet www.wsscc.org.

Cette procédure vise à établir une liste de consultants en vue d’obtenir les services de conseils. Les candidats retenus recevront un contrat de travail sur appel pour une période de 12 mois, qui sera renouvelable et qui contiendra un nombre de jours de travail auquel le WSSCC pourra avoir recours pendant la période contractuelle. Les titulaires de ces postes sont des spécialistes professionnels basés ou ayant passé de longues périodes dans un ou plusieurs pays où le WSSCC mène des programmes, en Afrique et en Asie, y compris mais sans s’y restreindre aux pays suivants: le Bangladesh, le Bénin, le Burkina Faso, le Cambodge, l’Éthiopie, l’Inde, le Kenya, le Madagascar, le Malawi, le Népal, le Nigéria, le Pakistan, le Sénégal, la Tanzanie, le Togo, et l’Ouganda. L’orientation générale de leurs fonctions et leur domaine de responsabilité sont fixés par leur supérieur hiérarchique. Les titulaires font preuve d’un bon esprit d’initiative afin que l’orientation donnée se traduise par les activités spécifiques nécessaires pour remplir les fonctions assignées. Des plans de travail détaillés sont élaborés par les titulaires, en fonction des priorités qu’ils ont identifiées, en concertation avec leur supérieur et en collaboration avec leurs autres collègues du WSSCC.

Les fonctions/tâches/résultats essentiels mentionnés par la présente description de poste sont d’ordre général et peuvent ne pas toujours être applicables, ni complets, pour l’ensemble des postes rassemblés ici.

En ce qui concerne les changements de comportements sanitaires et hygiéniques, l’accent est actuellement mis sur la promotion de l’assainissement et de l’hygiène par le biais d’approches communautaires, comme l’assainissement total guidé par la communauté (CLTS), le marketing sanitaire, et les changements de comportements relatifs au lavage des mains. Le suivi et les besoins de soutien à long terme ainsi que la durabilité des changements de comportements sont également pris en considération. Le WSSCC vise à renforcer ses programmes et à contribuer à la base de connaissances et de pratiques relatives aux changements de comportements grâce à la mise en oeuvre d’approches programmatiques, de partenariats du savoir, de programmes de recherche et de récolte d’information, et du renforcement des capacités.

En ce qui concerne l’équité, l’accent est actuellement mis sur le renforcement des programmes de pays du GSF afin d’améliorer la connaissance conceptuelle des approches en matière d’équité et d’inclusion, dans le but de les mettre en oeuvre à tous les stades du cycle de ces programmes, telle que le cadrage, la conception et le lancement des programmes, la conception, la construction, l’utilisation et l’entretien des installations, les changements de comportements, et l’aide à progresser sur “l’échelle de l’assainissement”. Une attention particulière doit être accordée à l’identification des vulnérabilités de contextes spécifiques, afin de permettre l’adaptation des approches et des concepts adoptés ainsi que le suivi mis en place pour veiller à ce que toutes les personnes aient la possibilité de recourir à des services sanitaires et d’hygiène appropriés d’une manière sûre, pratique et abordable. Une part importante du travail des consultants consistera à tirer des enseignements des défis relevés et des résultats obtenus en matière d’équité et d’inclusion à différentes étapes du programme et à les documenter. Ils devront également aider nos partenaires à adapter leur programmation afin qu’ils adoptent et appliquent des approches visant à renforcer l’inclusion et la durabilité. Le but de ces services de consultants est de renforcer les activités du WSSCC relatives à l’équité et à des changements de comportements sanitaires et hygiéniques intégrés et durables à grande échelle, dans quatre grands domaines d’intervention. Les consultants seront actifs dans plusieurs de ces domaines d’intervention, dans un ou plusieurs pays, et se concentreront sur l’équité, la durabilité et les changements de comportements à grande échelle, ou sur l’ensemble des domaines :

  • Le soutien aux programmes: renforcer l’équité et les aspects programmatiques relatifs aux changements de comportements sanitaires hygiéniques dans le cadre des programmes du GSF mis en oeuvre dans des pays déterminés, par l’apport d’une assistance technique à ces programmes.
    – Collaborer avec / conseiller le mécanisme de coordination du programme (MCP), les agences d’exécution (AE) et les agences de mise en oeuvre pour renforcer les approches programmatiques portant sur l’équité et/ou les changements de comportements sanitaires et hygiéniques, en mettant l’accent sur leur efficacité, leur durabilité et leur portée.
    – Contribuer à l’interprétation et à la mise en oeuvre des recommandations portant sur l’équité et/ou les changements de comportements formulées dans les évaluations à miparcours.
    – Donner des conseils pour le renforcement des stratégies programmatiques et des directives pertinentes du GSF tant au niveau central qu’au niveau du pays, et notamment des directives de la Proposition de Programme de Pays, des plans de travail, des directives S&E (suivi et évaluation) et des plans S&E au niveau des pays, des stratégies de communication portant sur les changements de comportements, des directives pour l’apprentissage et des stratégies spécifiques aux pays, etc.

 

  • Le renforcement des capacités: Répondre directement aux besoins des programmes en matière de capacités relatifs à l’équité et/ou aux changements de comportements sanitaires et hygiéniques; au besoin, élaborer du matériel ou des outils destinés au renforcement des capacités ; apporter des conseils au WSSCC quant à la création de systèmes visant au renforcement des capacités en matière d’équité et/ou de changements de comportements sanitaires et hygiéniques.
    – Dans des pays déterminés, donner des conseils pour l’élaboration et la mise en oeuvre de formations et d’activités de renforcement des capacités destinées aux agences de mise en oeuvre du GSF et, le cas échéant, de ses partenaires.
    – Faciliter la formation en matière d’analyse, d’assurance de la qualité, de suivi de l’usage et de la pratique, d’inclusion, de maintien et de durabilité des programmes.
    – Créer des systèmes qui assurent les formations de suivi et le renforcement des capacités lorsque cela s’avère nécessaire.
  • L’apprentissage: Conformément au Plan stratégique à moyen terme 2012-2016, orienter le programme pédagogique du WSSCC portant sur les changements de comportements durables et l’équité.
    – Identifier et sélectionner les grandes questions relatives à l’apprentissage conformément aux grandes directives du WSSCC/GSF pour l’apprentissage.
    – Parallèlement à la création de mécanismes d’apprentissage plus larges au sein du WSSCC, identifier, soutenir ou créer des mécanismes d’apprentissage et des partenariats favorables à l’apprentissage dans les pays concernés ainsi qu’à l’apprentissage mutuel entre les pays, au sein de la famille du WSSCC, par le biais de CdP (conférences des parties) et avec les partenaires sectoriels.
    – Superviser les documents relatifs aux expériences, les enseignements tirés et les conclusions des programmes portant sur les changements de comportements sanitaires et hygiéniques, l’équité, la durabilité et/ou la portée des programmes.
  • Etudes exploratoires et développement stratégique des programmes nationaux:
    – Évaluer le cadrage des programmes et analyser le secteur pour contribuer à l’identification de nouveaux pays dans lesquels le WSSCC devrait lancer des programmes.
    – Identifier des partenaires potentiels pour les programmes parmi les gouvernements, la société civile, le monde universitaire et le secteur privé, et créer des liens avec ceux-ci.
    – Diriger le choix et la sélection des Coordonnateurs nationaux du WSSCC.
    – Le cas échéant, faciliter la mise en place du mécanisme de coordination du programme du GSF.
    – Donner une orientation stratégique et des conseils pour l’élaboration et la mise en oeuvre de stratégies de collaboration avec les pays, de propositions de programmes de pays pour le GSF, d’accords de partenariats, etc.
  • Exécuter d’autres tâches en fonction des nécessités du service :

Ces postes contribuent directement au Résultat 1 (Accès et utilisation), au Résultat 2 (Équité), au Résultat 3 (Engagement) et au Résultat 4 (Connaissances et compétences) du Plan stratégique à moyen terme 2012-2016 du WSSCC.

Compétences
· Sens de l’analyse
· Orientation client
· Sens de la communication
· Créativité et innovation
· Capacité de réseautage
· Sens de l’organisation
· Orientation résultats
· Sens de l’à-propos
· Orientation stratégique
· Sens de la durabilité
· Sens de l’équité
· Expérience des organisations internationales
· Apprentissage et développement

Compétences :
· Conseil
· Compétences en matière de changements de comportements sanitaires et hygiéniques
· Expérience du secteur du développement
· Suivi et évaluation
· Mise sur pied de partenariats
· Conseil en matière de politiques
· Gestion de programmes
· Développement stratégique
· Contacts avec des organismes bilatéraux et multilatéraux
· Rédaction de rapports
· Renforcement des capacités

Formation
Un diplôme d’études universitaires supérieures (maîtrise ou équivalent) en santé publique, sciences sociales, sciences environnementales, études du développement, ou une maîtrise en génie de l’environnement assorti(e) d’une expérience pratique significative dans le secteur WASH et/ou en santé publique est essentielle.

La combinaison d’un baccalauréat spécialisé en santé publique, sciences sociales, études du développement ou génie de l’environnement et d’une formation, de qualifications professionnelles et de deux années supplémentaires d’expérience pratique peut être considérée comme équivalente et acceptée.

Expérience
Pour les candidats porteurs d’une maîtrise, dix (10) années d’expérience, OU pour les candidats porteurs d’un baccalauréat, 12 années d’expérience de l’élaboration et de la gestion de programmes liés à l’assainissement et à l’hygiène, du renforcement des capacités et/ou de la diffusion du savoir et de la conception de systèmes dans des pays en voie de développement sont essentielles. Cette expérience leur aura permis d’acquérir une connaissance approfondie et l’expérience de la conception et de la mise en oeuvre d’approches programmatiques WASH caractérisées par leur équité et leur durabilité dans des contextes ruraux / périurbains en Afrique ou en Asie, et notamment des évolutions les plus récentes en matière de promotion de l’hygiène et de programmes visant à engendrer des changements de comportements, et/ou d’équité et d’inclusion, du droit à l’assainissement.

Une connaissance étendue du secteur et des réseaux stratégiques dans ces régions et pays est requise, tout comme une expérience de la collaboration avec des systèmes gouvernementaux (WASH, Santé, Éducation) à différents niveaux, des ONG et d’autres fournisseurs de services.

Une expérience probante de la communication et des programmes relatifs aux changements de comportements, de préférence concernant le lavage des mains au savon et/ou d’autres pratiques d’hygiène liées à l’eau et à l’assainissement, et/ou une expérience probante de la conception de programmes favorisant une approche équitable et inclusive/fondée sur les droits de la personne, est souhaitable.

Langues
La maîtrise de l’anglais écrit et parlé est requise. Une bonne connaissance pratique des langues, telles que le français, le portugais, le swahili, l’hindi, etc., est souhaitée en vue de l’accomplissement de tâches dans des circonstances nationales de caractère spécifique.

Considérations supplémentaires
Lors de l’engagement de son personnel, l’UNOPS se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui pour lequel une offre d’emploi a été publiée.

En fonction des besoins de l’organisation au moment du recrutement, les candidats retenus pour rejoindre la réserve de candidats peuvent être pressentis pour occuper une fonction du grade annoncé ou d’un grade équivalent. Le ou les candidats retenus peuvent se voir proposer un contrat régi par le Statut du personnel des Nations Unies et leur Règlement ou un contrat de louage de services individuel avec l’UNOPS.

Pour soumettre votre candidature, utilisez le lien suivant :
https://gprs.unops.org/pages/viewvacancy/VADetails.aspx?id=2620

Related News

The 7th South Asian Conference on Sanitation (SACOSAN VII) kicks off on 10 April 2018 in Islamabad, Pakistan. SACOSAN Is a powerful agent for sanitation and hygiene progress in South Asia and in recent years has highlighted, in particular, the voices, and needs, of people in vulnerable situations. This year, the Freshwater Action Network South […]

Editor’s Note: For the last month, the Freshwater Action Network South Asia (FANSA), WaterAid and WSSCC have facilitated national level consultation meetings with marginalized communities to identify key issues and messages to be represented at SACOSAN, the South Asian Conference on Sanitation and Hygiene, which takes place 10-14 April 2018 in Islamabad, Pakistan. This blog […]

Editor’s Note: For the last month, the Freshwater Action Network South Asia (FANSA), WaterAid and WSSCC have facilitated national level consultation meetings with marginalized communities to identify key issues and messages to be represented at SACOSAN, the South Asian Conference on Sanitation and Hygiene, which takes place 10-14 April 2018 in Islamabad, Pakistan. This blog […]

Editor’s Note: For the last month, the Freshwater Action Network South Asia (FANSA), WaterAid and WSSCC have facilitated national level consultation meetings with marginalized communities to identify key issues and messages to be represented at SACOSAN, the South Asian Conference on Sanitation and Hygiene, which takes place 10-14 April 2018 in Islamabad, Pakistan. This blog […]