Comment le mouvement politique en faveur de la GHM est né au Niger

Date: 9th January 2018

Array ( [0] => WP_Term Object ( [term_id] => 1 [name] => Uncategorised [slug] => uncategorised [term_group] => 0 [term_taxonomy_id] => 1 [taxonomy] => category [description] => [parent] => 0 [count] => 430 [filter] => raw [term_order] => 5 [cat_ID] => 1 [category_count] => 430 [category_description] => [cat_name] => Uncategorised [category_nicename] => uncategorised [category_parent] => 0 ) )

Le Niger a accompli des progrès considérables au cours des derniers mois en faveur de l’assainissement et de l’hygiène pour les femmes et les filles.

Deux ateliers se sont tenus en décembre 2016 et février 2017 sur l’intégration de
l’hygiène menstruelle dans les politiques et stratégies nationales. Procédant à l’ouverture de ces activités, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Barmou Salifou, a déclaré « Il est temps de briser le silence » sur l’importance d’une bonne hygiène menstruelle, prenant également l’engagement « d’œuvrer en faveur de l’intégration (de la GHM) dans les politiques publiques ». Des responsables de haut niveau (secrétaire général ministériel, conseillers techniques…) de plusieurs ministères (eau et assainissement, santé, éducation, environnement) ont pris part aux travaux sous l’égide du ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement, désigné par les participants pour jouer un « rôle de leader qui devra mobiliser les décideurs » sur la question de la GHM.

Agir au mieux ensemble
De plus en plus nombreux, les acteurs du mouvement en faveur de la GHM doivent ainsi trouver comment agir au mieux ensemble. Au cours des deux ateliers, les participants ont convenu de plaider auprès
des élus, de tenir des ateliers hors de Niamey (dans les régions, les départements et les communes) et d’inclure le réseau des femmes élues dans la mise en œuvre des activités sur la GHM.

Ils ont également décidé de mettre en place une plateforme intersectorielle pour échanger des informations, et créer un groupe de travail commun aux différents ministères sectoriels afin de rédiger un document d’information et de plaidoyer sur l’hygiène menstruelle, qui devra aider à intégrer cette question dans les politiques publiques.

Les Labos GHM, des lieux d’information sur l’hygiène menstruelle se multiplient y compris sous des tentes et dans les camps de réfugiés, jouent d’ores et déjà un important rôle de sensibilisation.

A Dosso, en mai dernier, cinq ministres, et une soixantaine dejeunes filles et femmes ont passé quelques heures dans le Labo GHM, à l’occasion de la Journée nationale de la femme.

Des « relais communautaires » ont également été formés : 144 dans la région de Maradi, et plus de 200 autres prochainement. De nouveaux outils d’information devraient aussi être réalisés notamment : une caravane de sensibilisation, qui ciblera notamment les hommes, des reportages sur l’hygiène menstruelle dans la presse
et un documentaire sur ce sujet. Enfin, les acteurs du mouvement en faveur de la GHM réfléchissent à l’adaptation des infrastructures pour qu’elles permettent une bonne hygiène menstruelle. Une réflexion est en cours sur la gestion de ces infrastructures : de quel business model devrait-elle relever ? Peut-on élaborer un contrat type de gestion ? Les pays voisins ont-ils mis en place des modèles dont le Niger pourrait s’inspirer ?

Même s’il reste du chemin à parcourir, le mouvement pour la GHM est bien en marche au Niger.

Related News

By Madhurima Sangma, Rapid Action Learning Facilitator The Swachh Bharat Mission in India is moving with great speed and especially in Uttar Pradesh, a state in Northern India with a population of 200 million. There, much is happening in each district and block (a district sub-division): new ideas, innovations and practices are being developed. Rapid […]

On the 28th of May 2018, Menstrual Hygiene Day was celebrated the world over in order to raise awareness on the issue, break the silence on MHM and break down taboos, myths and stigmas that disempower girls. To commemorate this day, WSSCC prepared a social media kit and encouraged its members to use it for virtual […]

On 18 and 19 June 2018, the regional conference on reducing gender inequalities in the WASH sector in West and Central Africa will take place in Dakar (Senegal).

WSSCC, with partners WaterAid and the Ministry of Foreign Affairs of the Netherlands, is co-hosting a special session at the European Development Days on the potential for WASH to empower women and girls, and more specifically looking at Menstrual Hygiene Management. The session will examine how millions of women and girls today lack the facilities, […]