Le Gouvernement sénégalais et le WSSCC montrent les gains WASH lors de la Commission de la condition de la femme

Date: 27th May 2018

Array ( [0] => WP_Term Object ( [term_id] => 1 [name] => Uncategorised [slug] => uncategorised [term_group] => 0 [term_taxonomy_id] => 1 [taxonomy] => category [description] => [parent] => 0 [count] => 507 [filter] => raw [term_order] => 5 [cat_ID] => 1 [category_count] => 507 [category_description] => [cat_name] => Uncategorised [category_nicename] => uncategorised [category_parent] => 0 ) )

Le WSSCC et son partenaire ONU Femmes ont organisé conjointement un événement parallèle au cours de la soixante-deuxième session de la Commission de la condition de la femme qui s’est tenue à New York au mois de mars 2018.

La session multidisciplinaire intitulée Sanitation : the challenge of rural women and girls in West and Central Africa, a mis l’accent sur la question de l’exploitation des bénéfices multiples pour les femmes et les filles rurales par le biais de changements de politiques et de comportements dans le secteur WASH.

Le gouvernement du Sénégal s’est avéré être un partenaire de premier plan de cette session ; il était représenté par Madame Absa Wade Ngom, directrice du Département de l’équité et de l’égalité de genre au sein du ministère de la Condition féminine, de la Famille et des Enfants. Mme Wade Ngom s’est exprimée avec enthousiasme au sujet des récents progrès nationaux liés au genre, à l’hygiène et à l’assainissement, déclarant :

« L’approche multisectorielle envers le règlement de ces problèmes au Sénégal comprend désormais les représentants du gouvernement responsables de l’environnement, du genre, de WASH et de l’éducation. À travers la recherche, le renforcement des capacités et les efforts de plaidoyer, nous voyons à présent que ces problèmes comme la menstruation qui étaient autrefois tabous sont désormais intégrés aux politiques. Un tabou a été levé ».

Il est absolument impératif pour le travail de notre Programme conjoint qui œuvre directement avec les gouvernements au Sénégal, au Cameroun et au Niger, de briser les tabous et de lutter contre la stigmatisation par le biais d’approches fondées sur des données probantes à la gestion de l’hygiène menstruelle et autres sujets. Mme Virginia Kamowa, experte technique sur la gestion de l’hygiène menstruelle auprès du WSSCC, a fait une présentation au nom du partenariat et a mis en lumière quelques résultats saillants, notamment ceux en provenance du Sénégal :

  • Plus de 8 400 personnes ont été formées dans le domaine de la gestion de l’hygiène menstruelle
  • Trois études approfondies sur l’assainissement, les perceptions et les comportements des femmes en matière d’hygiène ont été menées
  • Nouvelles politiques comprenant la gestion de l’hygiène menstruelle : le document de politique sectorielle du ministère de l’Eau et de l’Assainissement pour la période 2016-2026 (Programme d’eau potable et d’assainissement du Millénaire – PEPAM), et le document de politique sur l’hygiène (Stratégie nationale d’équité et d’égalité de genre – SNEEG)

Mme Kamowa a également souligné les résultats obtenus dans la région, et a inclus certaines recommandations initiales venant de l’évaluation de tiers du programme conjoint, qui sera publiée prochainement.

Related News

GENEVA – As India advances its unprecedented, government-led movement, known as the Swachh Bharat Mission, to progress the ambition of the country being open defecation free, we sat down with Vinod Kumar Mishra, WSSCC India Coordinator, to discuss his views on how to reach the last mile in India and leave no one behind in […]

GENEVA – Earlier in June, WSSCC had the opportunity to interview Mr Leo Heller, Special Rapporteur on the human rights to safe drinking water and sanitation appointed by the United Nations Human Rights Council. Here is what he has to say about the striking connection between sanitation and human rights. WSSCC: First of all, why […]

Ms Hind Khatib-Othman is currently the Chair of the Water Supply and Sanitation Collaborative Council (WSSCC) having assumed this role in late 2018. Ms Khatib-Othman brings extensive leadership capabilities and a deep knowledge of international development work to the role, including grant making and programme finance operations. Since joining she has been keen to reinvigorate […]

By Carolien Van der Voorden, Wouter Coussement and Charles Dickson WSSCC’s partners and community leaders in Benin showcased the progress of Dutch-supported efforts to end open defecation as a representative of the Government of the Netherlands visited the Zoungué neighbourhood of the community of Glazoué. Ms Joke Baak, a thematic expert on sanitation and hygiene […]