Le WSSCC a facilité la toute première formation sur la gestion de l’hygiène menstruelle à l’adresse des députés en Tanzanie

Date: 27th May 2018

Array ( [0] => WP_Term Object ( [term_id] => 1 [name] => Uncategorised [slug] => uncategorised [term_group] => 0 [term_taxonomy_id] => 1 [taxonomy] => category [description] => [parent] => 0 [count] => 509 [filter] => raw [term_order] => 5 [cat_ID] => 1 [category_count] => 509 [category_description] => [cat_name] => Uncategorised [category_nicename] => uncategorised [category_parent] => 0 ) )

 

Par Julian Theseira, Virginia Kamowa et Maddy Pickup

• Du 10 au 11 février, le WSSCC a facilité une formation sur la gestion de l’hygiène menstruelle en Tanzanie comme première étape visant à satisfaire une demande émanant du Parlement de Tanzanie de former tous les députés dans le domaine de la gestion de l’hygiène menstruelle.
• Lors de la formation, les députés tanzaniens se sont engagés à défendre des changements budgétaires et de politiques pour répondre aux problèmes posés par la gestion de l’hygiène menstruelle.
• Des députés tanzaniens originaires de différentes régions ont été formés pour devenir des champions de la gestion de l’hygiène menstruelle au sein de leurs circonscriptions respectives, et ont formulé des plans d’action pour que leurs engagements soient mis en œuvre.

Tous les participants à la fin de la formation, y compris les députés nommés en qualité de champions de la gestion de l’hygiène menstruelle et l’équipe d’animation. (Crédit photo : WSSCC)

Du 10 au 11 février 2018, le WSSCC a facilité une formation sur la gestion de l’hygiène menstruelle destinée aux députés de Tanzanie à Dodoma. C’était la première fois que le WSSCC animait une formation entièrement consacrée à la gestion de l’hygiène menstruelle à l’attention des parlementaires. Cette formation était le fruit d’une mesure de suivi proposée à l’occasion de la Première formation nationale sur la gestion de l’hygiène menstruelle destinée aux formateurs en Tanzanie qui s’est tenue à Dodoma du 21 au 27 juin 2017. L’Équipe centrale sur la gestion de l’hygiène menstruelle en Tanzanie, sous la houlette du ministère de la Santé et de huit députées du Groupe parlementaire des femmes de Tanzanie (TWPG) (précédemment formées par le WSSCC), ont demandé au WSSCC de former l’ensemble des 393 députés de Tanzanie sur la gestion de l’hygiène menstruelle. Le Conseil s’est engagé à honorer la demande de manière échelonnée, formant au total 14 hommes et 29 femmes députés des différentes régions ainsi que 17 membres du personnel d’appui au cours de la première formation des députés, qui s’est déroulée au mois de février 2018. Des représentants des zones centrale, de l’Est, des Lacs et des hauts plateaux du Sud de la Tanzanie ont assisté à cette formation ; il y avait plusieurs membres importants du Groupe TWPG ainsi que d’autres personnes influentes telles que la vice-présidente du Parlement tanzanien. La formation visait à promouvoir une meilleure compréhension de l’approche globale à la gestion de l’hygiène menstruelle parmi les députés pour leur permettre de défendre la gestion de l’hygiène menstruelle, d’intégrer la gestion de l’hygiène menstruelle dans les politiques nationales, d’élaborer des solutions locales, de mieux faire connaître les besoins particuliers des femmes et des filles en matière d’assainissement et d’hygiène dans les circonscriptions respectives des députés, et d’accorder la priorité à la gestion de l’hygiène menstruelle dans leurs initiatives en matière de développement.

La ministre de la Santé, du Développement communautaire, du Genre, des Personnes âgées et des Enfants formule quelques remarques finales. (Crédit photo : WSSCC)

La ministre tanzanienne de la Santé, du Développement communautaire, du Genre, des Personnes âgées et des Enfants, Madame Ummy Mwalimu, a également assisté à une partie de la formation. La ministre a souligné que le gouvernement tanzanien reconnaît l’importance de la gestion de l’hygiène menstruelle dans l’enregistrement des meilleurs résultats possibles en matière de santé. Elle s’est engagée à inclure un paragraphe sur la gestion de l’hygiène menstruelle dans son intervention à la Commission de la condition de la femme des Nations Unies en mars 2018, ce qui contribuera à soutenir l’intégration de la question de la gestion de l’hygiène menstruelle dans les autres secteurs que le secteur WASH.
Dans ses observations liminaires, la vice-présidente de l’Assemblée nationale tanzanienne, Mme Tulia Ackson, a applaudi l’approche à trois volets du WSSCC à la formation sur la gestion de l’hygiène menstruelle qu’elle déclare être fondamentale pour la dignité et la sécurité des femmes. Elle a également loué l’inclusion des hommes députés dans la formation, soulignant qu’il s’agit d’une étape stratégique pour mettre fin à la stigmatisation perpétuée par les hommes et au silence qui entoure la menstruation.

La vice-présidente du Parlement tanzanien prononce une allocution lors de la cérémonie d’ouverture. (Crédit photo : WSSCC)

La formation a mis en lumière le rôle des décideurs en matière d’exposition de la gestion de l’hygiène menstruelle en Tanzanie.
La formation a résulté en des accomplissements importants, notamment :
1. L’engagement pris par la ministre qui a déclaré : « nous sommes en train de réviser notre politique nationale relative à la santé pour inclure la gestion de l’hygiène menstruelle comme élément indispensable pour les résultats sanitaires ».
2. La promesse des députés de légiférer sur la gestion de l’hygiène menstruelle afin de veiller à son intégration dans les activités nationales et des circonscriptions, et de concevoir des lignes budgétaires claires dans les budgets municipaux et national. Tous les membres formés qui ont été sacrés champions ont élaboré des plans d’action pour les divers engagements qu’ils mettraient en œuvre après la formation.
3. Planification de mesures des groupes représentant les zones administratives et attribution de points focaux pour chaque zone afin d’aider au processus de mise en œuvre et de suivi.

La Présidente du Groupe parlementaire des femmes de Tanzanie est sacrée Championne de la gestion de l’hygiène menstruelle. (Crédit photo : WSSCC)

Pendant la séance de clôture, la Présidente adjointe du TWPG, Mme Suzan Lyimo, a fait observer que les députés qui ont assisté à la formation de deux jours « quitteraient la pièce comme agents de changement pour la gestion de l’hygiène menstruelle » en dépit des mythes et des tabous négatifs fortement ancrés qui sont associés à la menstruation. Elle a également promis que les députés qui avaient assisté à la formation sur la gestion de l’hygiène menstruelle uniraient leurs forces pour exercer des pressions sur le gouvernement afin qu’il réserve une part du budget à cette question et qu’il légifère sur la promotion de la gestion de l’hygiène menstruelle. Elle a exhorté tous les députés à porter leur écharpe de champion de la gestion de l’hygiène menstruelle le jour du budget au Parlement, afin de créer le plaidoyer de haut niveau qui est requis au Parlement.

Related News

WSSCC hosted a series of talk shows with special guests at 2019 World Water Week in Stockholm. Here is Dr. Robert Chambers, Research Associate at the Institute of Development Studies, University of Sussex, who was previously based in India and has a long-standing commitment to supporting Swachh Bharat Mission [WSSCC] Can you tell us about […]

This past Tuesday, on the first day of the 42nd Human Rights Council in Geneva, WSSCC presented the following statement (watch here):   Mr. Chair, Excellencies, Distinguished delegates, Ladies and gentlemen. WSSCC positively welcomes the Special Rapporteur’s report on the Human Rights to water and sanitation in spheres of life beyond the household with an […]

GENEVA – As India advances its unprecedented, government-led movement, known as the Swachh Bharat Mission, to progress the ambition of the country being open defecation free, we sat down with Vinod Kumar Mishra, WSSCC India Coordinator, to discuss his views on how to reach the last mile in India and leave no one behind in […]

GENEVA – Earlier in June, WSSCC had the opportunity to interview Mr Leo Heller, Special Rapporteur on the human rights to safe drinking water and sanitation appointed by the United Nations Human Rights Council. Here is what he has to say about the striking connection between sanitation and human rights. WSSCC: First of all, why […]