Les mots sont importants : principes et terminologie utiles pour soutenir les droits fondamentaux à l’eau et à l’assainissement

Date: 25th June 2018

Array ( [0] => WP_Term Object ( [term_id] => 1 [name] => Uncategorised [slug] => uncategorised [term_group] => 0 [term_taxonomy_id] => 1 [taxonomy] => category [description] => [parent] => 0 [count] => 520 [filter] => raw [term_order] => 5 [cat_ID] => 1 [category_count] => 520 [category_description] => [cat_name] => Uncategorised [category_nicename] => uncategorised [category_parent] => 0 ) )

Alors que la Déclaration universelle des droits de l’homme a été adoptée en 1948 et que le Pacte international relatif aux droits économiques et sociaux est entré en vigueur en 1966, l’eau et l’assainissement n’ont été officiellement reconnus comme des droits fondamentaux qu’en 2002 et 2010, respectivement.

Cela a conduit à une reconnaissance accrue des droits fondamentaux à l’eau et à l’assainissement dans les documents de politique et de stratégie sur le plan international et national. Pour pouvoir faire des progrès substantiels vers la réalisation de ces droits pour tous, il convient de les inscrire dans la législation nationale de chaque pays. Il est important d’avoir une compréhension partagée des concepts et des termes clés pour que l’incorporation de ces droits dans la loi réussisse.

Afin d’appuyer cet effort, le WSSCC et ses partenaires ont rédigé un projet de document intitulé « Principes et terminologie des droits de l’homme — Égalité et non-discrimination — Soutenir les droits fondamentaux à l’eau et à l’assainissement ». Cliquez ici pour télécharger le document.

Ce document contient un résumé visant à faciliter l’accès aux principes des droits de l’homme, ainsi que des explications sur les termes connexes. Il a été compilé pour le compte du Conseil de concertation pour l’approvisionnement en eau et l’assainissement (WSSCC), de l’organisation néerlandaise de développement SNV et de l’Institute for Sustainable Futures de l’université de Technologie de Sydney, en Australie, à l’intention des participants d’une session de formation intitulée « Ne pas faire de laissés-pour-compte, l’égalité et la non-discrimination » à la conférence WASH Futures, qui s’est tenue à Brisbane du 5 au 9 mars 2018. Il a ensuite été refondu sur la base des commentaires reçus pendant et après cet évènement.

Les commentaires sur ce document sont les bienvenus. Veuillez nous les envoyer par courriel à wsscc@wsscc.org.

 

Related News

Lors de la première journée du 42e Conseil des droits de l’homme à Genève, le représentant du WSSCC a fait la déclaration suivante (cliquer ici pour visionner la conférence) : Monsieur le président, Excellences, Distingués délégués, Mesdames et messieurs, Le WSSCC se félicite du rapport du Rapporteur spécial sur les droits à l’eau potable et à l’assainissement […]

Par Charles Dickson Le WSSCC a nommé Mme Jeiyol au poste de Coordinatrice nationale pour le Nigeria. Elle représentera à ce titre le Conseil et coordonnera ses engagements et interventions stratégiques avec un large éventail de partenaires présents dans le pays. Mme Jeiyol est directrice exécutive de la Gender and Environmental Risk Reduction Initiative (Initiative pour le […]

Par Joséa Ratsirarson Dans un village, pour éliminer la défécation à l’air libre, chacun doit apporter sa contribution. C’est ce dont est convaincue une agence d’exécution de Madagascar soutenue par le WSSCC chargée de mettre en place le programme d’élimination de la défécation à l’air libre dans le pays. Le Fonds d’Appui pour l’Assainissement (FAA), […]

Par Patrick Alubbe Parmi toutes les rencontres auxquelles j’ai eu la chance de participer, celle de l’édition 2019 de la Semaine mondiale de l’eau à Stockholm (SWWW) a été unique. J’y ai côtoyé des milliers de participants venus des quatre coins de la planète. Les mots « inclusion, responsabilité envers les citoyens, transparence dans l’utilisation des ressources, […]