Nouvelles ressources importantes tirées du travail que nous menons en Inde, au Cambodge et avec IDS

Date: 1st July 2018

Array ( [0] => WP_Term Object ( [term_id] => 10 [name] => Collaboration [slug] => collaboration [term_group] => 0 [term_taxonomy_id] => 10 [taxonomy] => category [description] => [parent] => 0 [count] => 171 [filter] => raw [term_order] => 1 [cat_ID] => 10 [category_count] => 171 [category_description] => [cat_name] => Collaboration [category_nicename] => collaboration [category_parent] => 0 ) )

De l’Inde au Cambodge

Le nouveau rapport CRSHIP du Cambodge aborde les défis WASH des femmes et des filles handicapées.

De l’Inde au Cambodge, et en collaboration avec des partenaires tels que l’Institut des études sur le développement (IDS), le WSSCC a rédigé de nouveaux guides de formation, examens de la documentation et documents de référence pour ses membres et l’ensemble du secteur de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène. Voici une liste des nouvelles publications mentionnées dans cet article (cliquer sur les liens ci-dessous pour les télécharger) :

Les hommes et les garçons dans l’assainissement

Suite à un atelier d’apprentissage organisé par l’Institut des études sur le développement en Tanzanie en avril 2017, le WSSCC et les partenaires du secteur ont étudié le rôle des hommes et des garçons dans le secteur WASH (EAH). Le rapport « Les hommes et les garçons dans l’assainissement et les rapports hommes-femmes : un examen de la documentation » est le fruit de ce travail.

Les discussions sur l’assainissement et l’hygiène ont en général été axées sur les femmes et les filles, qui sont touchées de manière disproportionnée par un accès inadéquat aux installations d’assainissement. Toutefois, des études récentes ont généré de nouvelles publications qui impliquent les hommes et les garçons, rétablissant ainsi l’équilibre entre les sexes dans la responsabilité de l’assainissement et de l’hygiène.

La première série de constatations issues de ces études montre que les campagnes d’assainissement et d’hygiène et les programmes WASH (EAH) n’ont pas réussi à changer le comportement des hommes de façon positive en Inde, en ce qu’ils ont renforcé les inégalités entre les sexes plutôt que de travailler à la transformation des normes de genre. La deuxième série de constatations révèle l’importance des hommes et des garçons en tant que catalyseurs du changement dans la promotion des pratiques d’assainissement et d’hygiène. En effet, des hommes célèbres, des politiciens et des personnalités masculines ont plaidé avec succès en faveur d’un changement positif dans la gestion de l’hygiène menstruelle (GHM) et dans les pratiques d’assainissement en tirant parti de leur situation institutionnelle ou professionnelle.

En dépit de ce résultat positif, il convient de noter que les hommes peuvent encore (involontairement) renforcer les stéréotypes sexistes négatifs du fait de leur « expertise technique » dans le domaine de la conception et de la construction des latrines — laissant aux femmes peu d’occasions de participer — et approfondir ainsi l’écart dans les normes de genre. La dernière série de constatations concerne les hommes et les garçons en tant que partenaires du changement, utilisant leur pouvoir, leur statut et leurs ressources pour soutenir le leadership féminin, la prise de décisions par les femmes et le renforcement de leurs compétences techniques dans les mouvements WASH (EAH). Les hommes ont réussi à encourager les femmes à prendre de l’assurance, ce qui a été un facteur clé pour les encourager à s’impliquer.

Ces constatations, tant positives que négatives, renforcent l’idée que les gouvernements, les agences et les parties prenantes doivent véritablement coopérer dans leurs efforts de promotion de la participation des hommes à la responsabilité de l’assainissement et de l’hygiène afin de progresser vers l’équité entre les sexes, en tenant compte de la sensibilité culturelle et de la spécificité du contexte.

Une nouvelle publication du CRSHIP exprime l’importance du contexte social et de l’action collective en tant que facteur de médiation entre la mise en œuvre du programme et son succès.

Fiches de référence sur l’amélioration de l’hygiène et de l’assainissement en milieu rural au Cambodge (CRSHIP)

James Dumpert, responsable de l’apprentissage et de la documentation pour WaterAid Cambodia, et l’équipe d’apprentissage et de développement du programme CRSHIP ont publié deux rapports en juin 2018 : « Encourager l’action collective pour améliorer l’assainissement en milieu rural au Cambodge » et « Expériences WASH des femmes en situation de handicap au Cambodge ». Ces deux études se penchent sur l’accès à des installations WASH (EAH) de base au Cambodge, qui reste limité par rapport aux autres pays de l’Asie du Sud-Est, et ce, malgré des améliorations au cours des dix dernières années.

La première publication parle de l’importance du contexte social et de l’action collective en tant que facteur de médiation entre la mise en œuvre du programme et sa réussite. Le CRSHIP a évalué les facteurs sociaux qui ont influencé l’adoption de l’assainissement, indiquant l’efficacité de la collaboration des communautés avec les leaders communautaires locaux ou les ONG pour travailler ensemble à la réalisation de leurs objectifs en matière d’assainissement et d’hygiène. Les approches participatives du développement, par exemple l’Assainissement total piloté par la communauté (ATPC), WASH (EAH) en milieu scolaire et le marketing de l’assainissement, ont été des outils efficaces pour améliorer l’assainissement domestique au niveau local dans les communautés rurales du Cambodge. Afin de tirer parti des structures sociales et des contrôles en place dans ces communautés, le programme CRSHIP recommande que les institutions nationales donnent la priorité à WASH (EAH), promeuvent l’assainissement comme un bien public, définissent des règles et des objectifs communs pour l’assainissement communautaire et tiennent compte du capital social et de l’efficacité collective dans tous leurs programmes.

La deuxième publication traite des difficultés particulières que les femmes et les filles en situation de handicap rencontrent dans le domaine WASH (EAH). L’hygiène et l’assainissement sont déjà des questions fondamentales pour les femmes et les filles. Cependant, celles qui sont en situation de handicap sont plus vulnérables et doivent aussi surmonter d’autres problèmes — l’accessibilité, la sécurité et une forme de discrimination supplémentaire —, qui viennent s’ajouter au rôle qui leur est attribué du fait de leur sexe, entre autres facteurs. Comme les documents qui traitent des expériences des femmes en situation de handicap dans le domaine WASH (EAH) au Cambodge sont peu nombreux, cette publication recommande d’accorder plus d’attention à la question. Les conclusions générales montrent qu’il est essentiel que les acteurs du secteur WASH (EAH) prennent des initiatives pour inclure les femmes (et les hommes) en situation de handicap dans leurs réunions de développement communautaire et qu’ils mettent en œuvre des approches inclusives et centrées sur l’humain afin que toutes et tous puissent accéder aux installations WASH (EAH).

Un manuel de référence pour tous les magistrats de district fondé sur l’apprentissage à l’action rapide

Vinod Mishra, coordinateur Inde du WSSCC, Unité d’appui pour l’Inde, a rédigé un manuel de référence pour mener une campagne à l’intention des magistrats de district (niveau infranational) dans le cadre de la mission Swachh Bharat-Gramin (SBM-G), avec des collègues en Inde et l’Institut des études sur le développement. Ce manuel propose une compilation minutieuse des leçons tirées des activités des ateliers d’apprentissage à l’action rapide (RAL), qui sont un moyen efficace de partager les connaissances à tous les niveaux à des fins de renforcement des capacités et d’apprentissage. Ces ateliers sont conçus pour être participatifs, informels et démocratiques, afin que chacun puisse glaner des idées auprès des autres participants. Grâce à cette approche horizontale d’apprentissage entre pairs, les quatre ateliers RAL participatifs organisés entre 2015 et 2018 en Inde ont reçu des commentaires enthousiastes des participants et de nouvelles demandes de la part des districts, des divisions et des États.

Le gouvernement indien est en train d’envoyer ce manuel de référence à 677 magistrats de district afin d’intensifier la campagne au niveau des districts. Ces notes d’orientation sont le fruit de la participation enthousiaste de centaines de fonctionnaires et de champions à l’échelle du pays, des États, des districts, des blocs et d’autres niveaux administratifs. Le manuel est une référence utile pour celles et ceux qui souhaitent relever les nouveaux défis, uniques et urgents rencontrés par SBM-G ; quiconque prépare ou dirige une campagne au niveau des blocs, des districts ou des États peut immédiatement s’inspirer de ces idées et de ces mesures.

Nous souhaitons tout particulièrement remercier l’analyste/stagiaire du WSSCC, Creol Grandjean, d’avoir préparé ce rapport.

Related News

Blog du directeur exécutif Je rentre tout juste de Stockholm où avait lieu la conférence organisée à l’occasion de la Semaine mondiale de l’eau. Environ 3 000 experts y étaient présents pour traiter de multiples questions liées à l’eau et à l’assainissement. En tant que membres du WSSCC – et, si j’ose dire, en tant que citoyens […]

Blog from the ED I just returned from the World Water Week conference in Stockholm. There, some 3,000 experts discussed all sorts of water- and sanitation-related issues. One session which resonated strongly for us, as members of WSSCC, and dare I say for the future of the planet, saw the release of a new Drinking […]

D’octobre 2017 à mars 2018, une étude a été menée sur les mécanismes de redevabilité nationaux pour la mise en œuvre de l’Objectif de développement durable (ODD) n° 6. À l’origine de cette étude, des partenaires et des membres d’organisations, comme entre autres Coalition Eau, End Water Poverty, Watershed Empowering Citizens Consortium, le Conseil de Concertation pour l’approvisionnement […]

Between October 2017 – March 2018, a study was conducted on national accountability mechanisms for the implementation of Sustainable Development Goal (SDG) 6. This research was led by partners and members of organisations including Coalition Eau, End Water Poverty, Watershed Empowering Citizens Consortium, the Water Supply and Sanitation Collaborative Council (WSSCC) with the support of Sanitation and Water for All […]