Le WSSCC et ses partenaires lancent une étude et fournissent des recommandations sur les mécanismes de redevabilité pour l’ODD n° 6

Date: 11th July 2018

Array ( [0] => WP_Term Object ( [term_id] => 10 [name] => Collaboration [slug] => collaboration [term_group] => 0 [term_taxonomy_id] => 10 [taxonomy] => category [description] => [parent] => 0 [count] => 175 [filter] => raw [term_order] => 1 [cat_ID] => 10 [category_count] => 175 [category_description] => [cat_name] => Collaboration [category_nicename] => collaboration [category_parent] => 0 ) [1] => WP_Term Object ( [term_id] => 8 [name] => Global Sanitation Fund [slug] => globalsanitationfund [term_group] => 0 [term_taxonomy_id] => 8 [taxonomy] => category [description] => [parent] => 0 [count] => 164 [filter] => raw [term_order] => 3 [cat_ID] => 8 [category_count] => 164 [category_description] => [cat_name] => Global Sanitation Fund [category_nicename] => globalsanitationfund [category_parent] => 0 ) [2] => WP_Term Object ( [term_id] => 1111 [name] => Learning [slug] => learning [term_group] => 0 [term_taxonomy_id] => 1111 [taxonomy] => category [description] => [parent] => 0 [count] => 31 [filter] => raw [term_order] => 0 [cat_ID] => 1111 [category_count] => 31 [category_description] => [cat_name] => Learning [category_nicename] => learning [category_parent] => 0 ) [3] => WP_Term Object ( [term_id] => 954 [name] => Members [slug] => members [term_group] => 0 [term_taxonomy_id] => 954 [taxonomy] => category [description] => [parent] => 0 [count] => 37 [filter] => raw [term_order] => 0 [cat_ID] => 954 [category_count] => 37 [category_description] => [cat_name] => Members [category_nicename] => members [category_parent] => 0 ) )

D’octobre 2017 à mars 2018, une étude a été menée sur les mécanismes de redevabilité nationaux pour la mise en œuvre de l’Objectif de développement durable (ODD) n° 6. À l’origine de cette étude, des partenaires et des membres d’organisations, comme entre autres Coalition Eau, End Water Poverty, Watershed Empowering Citizens Consortium, le Conseil de Concertation pour l’approvisionnement en eau et l’assainissement (WSSCC) avec l’appui de Assainissement et eau pour tous (SWA).

Ce sont plus de 1 000 questionnaires, entretiens et réunions de validation avec des parties prenantes œuvrant dans le domaine des ressources en eau, de l’eau potable et de l’assainissement dans 25 pays qui ont permis d’aboutir aux résultats. Les parties prenantes incluent des gouvernements (nationaux et décentralisés), des organisations de la société civile, des organisations non gouvernementales, des partenaires de développement, des agences des Nations Unies, des instituts de recherche et de formation ainsi que des groupes d’analystes (think tanks). Le secteur privé et les organisations syndicales étaient très peu représentés.

L’étude a permis d’évaluer la nature des mécanismes de redevabilité actuels à l’échelle nationale ainsi que les défis posés et les possibilités. Elle a également identifié les lacunes et fourni des recommandations spécifiques aux différentes parties prenantes pour la réalisation de l’ODD n° 6.

Le processus de l’étude et ses résultats visent à renforcer tout particulièrement les capacités des organisations de la société civile à plaider en faveur d’une amélioration des mécanismes de redevabilité. Le rapport appelle à une implication de la société civile dans les processus de prise de décisions et à des mesures de suivi des avancées vers la réalisation de l’ODD n° 6.

Une telle implication pourrait donner lieu à des dialogues riches et plus que nécessaires entre toutes les parties prenantes dont il est question dans ce rapport.

S’il est vrai qu’il existe des exemples réellement positifs de mécanismes de redevabilité efficaces au niveau national, l’étude a malheureusement révélé qu’un certain nombre de pays à revenu faible et intermédiaire disposent de mécanismes de redevabilité nationaux fragiles.

« L’on a tendance à penser que la redevabilité n’est qu’un phénomène de mode. Mais ce n’est pas vrai du tout. Nous, organisations de la société civile, devons absolument donner la priorité à la redevabilité car en l’absence de contrôle et d’exigence de rendre des comptes, nos politiques publiques sont vouées à l’échec » explique Roukiattou Ouedraogo, chargée de communication et de plaidoyer chez SPONG.

À l’échelon international, l’étude a pour but de fournir des informations sur le développement de mécanismes de redevabilité dans le monde au Forum politique de haut niveau des Nations Unies qui se tiendra du 9 au 18 juillet 2018 à New York. C’est une véritable aubaine, car le Forum va mener un examen approfondi des progrès vers la réalisation de l’ODD n° 6.

End Water Poverty et ses partenaires continueront à utiliser les résultats de l’étude pour mieux comprendre les mécanismes de redevabilité actuels, notamment au niveau national, et savoir comment opèrent ces mécanismes en évaluant leurs possibilités et leurs limites. Le principal objectif est de faire progresser les mesures de redevabilité efficaces parmi les acteurs nationaux pour que l’ensemble du secteur avance vers la réalisation des objectifs d’accès à l’eau salubre et à l’assainissement de l’ODD n° 6.

Les sponsors et participants de l’étude encouragent vivement une large diffusion des résultats et leur utilisation à grande échelle. Ils apprécient également de recevoir tout avis et commentaire.

Pour en savoir plus:

Related News

World Toilet Day 2019 in Togo By Alain Tossounon and Antoine A. Kankoé Adanlete DAPAONG, Togo – Hundreds of students, school children and market women across towns of Togo made a commitment to using latrines in an effort to tackle the nation’s devastating sanitation crisis, advocating for an open-defecation-free nation in celebration of World Toilet Day. […]

Un comité de direction sera formé dans chacune des 22 régions de Madagascar Par Hoby Randrianimanana IHOSY, Madagascar – 11,3 millions de personnes pratiquent toujours la défécation à l’air libre à Madagascar et seulement 10 % de la population bénéficie de services d’assainissement de base dans le pays. Le gouvernement prend désormais les choses en […]

Dans une école rurale, les filles peuvent désormais rester à l’école en période de menstruation Renu Kshetry NUWAKOT, Népal — Dans un village népalais, une écolière de 15 ans raconte comment ses parents lui ont demandé, trois ans plus tôt, de s’isoler pendant cinq jours lorsqu’elle a eu ses premières règles. « J’ai été forcée de […]

“Leave No One Behind” workshop addresses inequality on poor access to toilets and menstrual facilities By Prince Mukherjee RISHIKESH, India, – A growing sense of exclusion from the rest of the community is palpable as hundreds of marginalized people in India speak openly about the availability of toilets and menstrual facilities and matters of water […]