Partout dans le monde, les membres du WSSCC profitent de la Journée de l’hygiène menstruelle 2018 pour faire de la sensibilisation à la santé menstruelle

Date: 31st August 2018

Array ( [0] => WP_Term Object ( [term_id] => 9 [name] => Equality [slug] => equality [term_group] => 0 [term_taxonomy_id] => 9 [taxonomy] => category [description] => [parent] => 0 [count] => 148 [filter] => raw [term_order] => 2 [cat_ID] => 9 [category_count] => 148 [category_description] => [cat_name] => Equality [category_nicename] => equality [category_parent] => 0 ) [1] => WP_Term Object ( [term_id] => 8 [name] => Global Sanitation Fund [slug] => globalsanitationfund [term_group] => 0 [term_taxonomy_id] => 8 [taxonomy] => category [description] => [parent] => 0 [count] => 166 [filter] => raw [term_order] => 3 [cat_ID] => 8 [category_count] => 166 [category_description] => [cat_name] => Global Sanitation Fund [category_nicename] => globalsanitationfund [category_parent] => 0 ) )

À l’occasion de la célébration de la Journée de l’hygiène menstruelle 2018, les membres du WSSCC ont organisé des centaines d’activités dans le monde entier pour sensibiliser et informer les filles et les femmes sur les questions relatives à la santé menstruelle.

Des ateliers ont notamment été animés dans les écoles et les centres de femmes. Au Pakistan, Ikhtiar Khaskhelly a dispensé des séances de formation aux élèves du Centre de formation pour femmes de Shafaq, de l’école Angels Public School Pir jo Goth et de l’établissement public d’enseignement secondaire réservé aux filles. Ces ateliers conçus par son organisation, la Kaipur Development Organization (KRDO Pakistan), étaient les premiers de ce type à être proposés dans un cadre scolaire. En Inde, Praveen Prakash a célébré cette Journée en invitant un professionnel de la santé publique à intervenir dans une école de médecine dirigée par son organisation, la Village Development Society (VDS). L’intervenant a affirmé que l’intégration de la question de l’hygiène menstruelle dans les programmes de l’école permettrait de mieux sensibiliser ses membres et ses élèves.

Au Nigéria, plusieurs ateliers ont été organisés autour de la question de l’hygiène menstruelle. À Kano, à Enugu et dans huit autres États, Ukaoma Uche de l’association Solace for She and Child Care Initiative et Doom Ikyaator de la Global Initiative for Girls’ Rights, Education and Empowerment (GIGREE Nigeria) se sont appliquées à éduquer les filles âgées de 8 à 18 ans sur les bonnes pratiques de gestion des menstruations. Ces jeunes filles ont appris qu’elles devaient briser le silence sur les règles pour pouvoir atteindre leur plein potentiel, particulièrement à l’école. Au Togo, un autre membre du WSSCC, Kwassi Dominique Edoh de l’association EDEN Togo a animé pour plus de 60 jeunes filles de la ville de Klobateme un atelier sur le thème de la santé sexuelle des jeunes femmes.

En plus des ateliers, les membres du WSSCC ont animé des événements de sensibilisation pour marquer la Journée de l’hygiène menstruelle. Mahesh Khandelwal a organisé trois programmes de sensibilisation conjointement avec l’association . 25 000 paquets de serviettes hygiéniques ont aussi été distribués aux résidentes. Waseem Iqbal, en partenariat avec l’association AAS India, a organisé un événement dans le centre de la ville de Rajbada. L’objectif principal était de sensibiliser tous les publics, et plus particulièrement les hommes, au cycle menstruel.

Les jeux traditionnels adaptés au thème des menstruations ont remporté un franc succès. Le jeu des serpents et des échelles, une course où les hommes devaient porter des serviettes hygiéniques et un spectacle de marionnettes ont notamment été proposés. Au Rajasthan et à New Delhi, Loyola Ignatius de la fondation Live Sanitized a organisé une marche rassemblant plus de 100 défenseurs de la gestion de l’hygiène menstruelle (GHM) afin de mieux la faire connaître. À l’issue de la marche, la fondation a animé un séminaire sur la GHM animé par un panel d’experts. Un camp de sensibilisation à la GHM a aussi été mis en place dans un centre de santé communautaire local.

Outre les ateliers et les actions de sensibilisation, les membres ont aussi participé cette année à la campagne mondiale en ligne de la Journée de l’hygiène menstruelle. L’organisation de Prakash Amataya, GUTHI Nepal, n’était pas en reste. GUTHI Nepal a fait entendre les voix des femmes et des enfants en partageant sur Facebook leurs témoignages sur les menstruations, à l’aide des hashtags #NoMoreLimits, #PeriodTalk et #MyPeriodStoryNepal. Leurs expériences ont ainsi pu être lues et relayées par des internautes du monde entier.

Related News

GENEVA – Closure of Europe and high-income countries in peacetime may be unprecedented, but the war against preventable diseases such as COVID-19, cholera, polio, measles, and Ebola has long been raging for the 3 billion people who lack basic hand-washing facilities in their homes. Nearly three-quarters of the populations in the poorest countries have no […]

  National governments are responding to the Coronavirus on an unprecedented scale. In addition to school closures and bans on large gatherings, borders are closing, flights are cancelled and whole populations are in lockdown as we collectively try to contain the virus. Each of us is touched by this very public health emergency. We are […]

  By Machrine Birungi Geneva, SWITZERLAND – Pakistan has come a long way in bringing down open defecation. A recent WHO/UNICEF report shows that the phenomenon has been reduced by around 30 percent since the year 2000. Yet 79 million people still lack access to decent toilets across the country. This poses significant risks to […]

New innovation offers women and girls the confidence and space to manage their menstruation By Machrine Birungi Nearly 121 million women and adolescent girls in India use on average eight sanitary napkins per menstrual cycle. That translates to 1 million pads generated monthly, which then results into 12 billion pads produced and disposed of annually […]