Leçons de vie concernant l’assainissement, l’hygiène et l’éducation

Date: 3rd September 2018

Array ( [0] => WP_Term Object ( [term_id] => 10 [name] => Collaboration [slug] => collaboration [term_group] => 0 [term_taxonomy_id] => 10 [taxonomy] => category [description] => [parent] => 0 [count] => 171 [filter] => raw [term_order] => 1 [cat_ID] => 10 [category_count] => 171 [category_description] => [cat_name] => Collaboration [category_nicename] => collaboration [category_parent] => 0 ) )

Blog du directeur exécutif

Je rentre tout juste de Stockholm où avait lieu la conférence organisée à l’occasion de la Semaine mondiale de l’eau. Environ 3 000 experts y étaient présents pour traiter de multiples questions liées à l’eau et à l’assainissement. En tant que membres du WSSCC – et, si j’ose dire, en tant que citoyens du monde – nous avons été particulièrement marqués par la séance de lancement du rapport de référence mondial 2018 du Programme commun OMS/UNICEF sur l’eau potable, l’assainissement et l’hygiène dans les écoles (Drinking Water, Sanitation and Hygiene in Schools: Global Baseline Report 2018).

En lisant le présent numéro du Bulletin des membres du WSSCC portant sur les liens cruciaux entre l’objectif de développement durable 6 sur l’eau propre et l’assainissement et l’objectif 4 pour une éducation de qualité, nous devons garder à l’esprit que, comme le montre ce nouveau rapport mondial, près de 570 millions d’enfants n’ont pas accès à un système élémentaire d’approvisionnement en eau potable à l’école et plus de 620 millions d’enfants sont privés de services d’assainissement de base.

Ces statistiques tirées du Programme de suivi conjoint de l’OMS et de l’UNICEF sur l’eau et l’assainissement nous montrent également que nous avons encore fort à faire. Parallèlement à la menace que le changement climatique fait penser sur notre existence, le plus grand défi de notre époque concerne certainement l’éducation de nos enfants, et particulièrement de nos filles.

Or, l’éducation se trouve renforcée par l’amélioration de la situation sanitaire. Dans notre secteur, nous savons pertinemment que les filles abandonnent souvent l’école si elles n’y trouvent pas de toilettes adaptées à leur situation. Cependant, les femmes qui savent lire ont généralement des familles moins nombreuses, en meilleure santé et plus aisées. Par ailleurs, en éradiquant les diarrhées évitables, le monde gagnerait 200 millions de journées de fréquentation scolaire.

Lors du Forum politique de haut niveau qui s’est tenu à New York en juillet de cette année, nous nous sommes associés à nos partenaires pour mettre en avant cette question – ainsi que les améliorations que le secteur WASH peut apporter dans le domaine de l’éducation en intervenant dans et pour les écoles. Le WSSCC continuera de soutenir le secteur en agissant avec ses partenaires et en menant à bien ses programmes sur la gestion de l’hygiène menstruelle. Le Conseil continuera aussi de placer le secteur WASH et l’éducation en tête de ses priorités à l’échelle mondiale, régionale et nationale – dans le dernier cas, grâce au travail remarquable des coordinateurs nationaux.

Et vous, en tant que membre du WSSCC, que pouvez-vous faire ? Les possibilités ne manquent pas :

  • Partagez le dernier rapport conjoint OMS/UNICEF avec les parties prenantes et les décideurs de votre communauté.
  • Faites savoir aux enfants qu’ils doivent utiliser les toilettes et se laver les mains pour rester en bonne santé. Encouragez-les à faire passer le message dans leur famille.
  • Militez pour l’installation de toilettes adaptées aux filles dans les écoles.
  • Encouragez les parents à construire ensemble des toilettes dans l’école de leurs enfants. Mettez à profit votre statut pour encourager les ONG et entreprises locales à agir dans le domaine de l’assainissement.

Inévitablement, le développement du jeune enfant se joue dans l’environnement scolaire. Toutefois, ses capacités cognitives pâtissent aussi sérieusement s’il souffre de sous-nutrition, voire d’un retard de croissance. Vous pouvez aussi agir dans ce domaine. Comme l’a dit notre coordinateur national au Cambodge, le Dr Chea Samnang : « nous devons expliquer aux gens que la nutrition est un moyen d’action essentiel pour améliorer les facultés physiques et mentales ainsi que le niveau d’instruction des enfants ».

Merci pour votre attention,

Rolf Luyendijk, directeur exécutif du WSSCC

Related News

Blog from the ED I just returned from the World Water Week conference in Stockholm. There, some 3,000 experts discussed all sorts of water- and sanitation-related issues. One session which resonated strongly for us, as members of WSSCC, and dare I say for the future of the planet, saw the release of a new Drinking […]

D’octobre 2017 à mars 2018, une étude a été menée sur les mécanismes de redevabilité nationaux pour la mise en œuvre de l’Objectif de développement durable (ODD) n° 6. À l’origine de cette étude, des partenaires et des membres d’organisations, comme entre autres Coalition Eau, End Water Poverty, Watershed Empowering Citizens Consortium, le Conseil de Concertation pour l’approvisionnement […]

Between October 2017 – March 2018, a study was conducted on national accountability mechanisms for the implementation of Sustainable Development Goal (SDG) 6. This research was led by partners and members of organisations including Coalition Eau, End Water Poverty, Watershed Empowering Citizens Consortium, the Water Supply and Sanitation Collaborative Council (WSSCC) with the support of Sanitation and Water for All […]

  La séance de renforcement des capacités comporte plusieurs aspects, notamment : présenter les concepts d’égalité et de non-discrimination (END) dans le cadre des droits de l’homme, en mettant l’accent sur les programmes de changement des comportements dans le secteur WASH (EAH) ; comprendre comment identifier les personnes généralement susceptibles d’être les plus défavorisées dans les pratiques […]