Des comités d’assainissement dans des villages du Kenya passent à l’action

Date: 15th November 2019

Array ( [0] => WP_Term Object ( [term_id] => 1 [name] => Uncategorised [slug] => uncategorised [term_group] => 0 [term_taxonomy_id] => 1 [taxonomy] => category [description] => [parent] => 0 [count] => 541 [filter] => raw [term_order] => 5 [cat_ID] => 1 [category_count] => 541 [category_description] => [cat_name] => Uncategorised [category_nicename] => uncategorised [category_parent] => 0 ) )

Concrétisation des ambitions de la campagne de promotion de la fin de la défécation à l’air libre

Par: Kevin Mwanza

Les membres d’un comité d’assainissement de village cartographiant un village du comté de Narok au Kenya qui intègre l’approche consistant à ne laisser personne de côté

NAROK, au Kenya – Les comités d’assainissement de villages travaillent à l’accélération des progrès réalisés pour mettre fin à la défécation à l’air libre dans les villages ruraux au Kenya, en encourageant les populations locales à abandonner une pratique vieille de plusieurs générations et à utiliser des toilettes appropriées.

L’accès inadéquat à des installations d’assainissement et d’hygiène a fait de la défécation à l’air libre une pratique courante dans la vie des populations rurales pauvres au Kenya et, selon les dernières estimations, 10 % des Kenyans pratiquent la défécation à l’air libre – une menace majeure pour la santé publique qui appelle à l’intensification des efforts pour surmonter ce problème sanitaire.

L’Objectif de développement durable 6 vise à éradiquer la défécation à l’air libre et à assurer un accès universel à des services d’assainissement durable d’ici à 2030, en se focalisant sur les besoins des femmes et des filles ainsi que sur ceux des personnes en situation de vulnérabilité.

Les comités d’assainissement de villages ont déjà déployé des efforts pour sensibiliser leurs populations aux effets de la défécation à l’air libre et pour donner aux communautés les moyens de posséder leurs propres toilettes et de les entretenir.

Travaillant aux côtés des représentants du Programme d’amélioration de l’assainissement et de l’hygiène au Kenya (K-SHIP), les membres des comités d’assainissement de villages ont mené un exercice de cartographie par le biais des quartiers des villages, encourageant les habitants à abandonner la défécation à l’air libre pour utiliser des latrines à fosse sécurisées

« Nous avons pris la responsabilité de nous assurer que personne ne défèque plus à l’air libre, car cela finirait par nous affecter tous », a déclaré l’un des membres de comité en s’adressant à un membre du Conseil collaboratif pour la distribution d’eau et l’assainissement au Kenya.

Quelles sont les motivations des comités d’assainissement de villages ?

Ces comités témoignent de la passion et des efforts déployés par les populations locales au Kenya pour s’assurer de ne laisser personne de côté dans les mesures qu’ils ont prises afin d’éradiquer la défécation à l’air libre. Mais l’instauration d’un changement des comportements dans les zones rurales du Kenya n’a pas été simple pour les membres des comités d’assainissement de villages.
Selon un rapport rédigé par l’un des comités, « de nombreux ménages sont réticents à changer leurs habitudes et ne souhaitent pas arrêter de déféquer à l’air libre ».
Face à cette menace, les comités ont convenu de travailler avec l’administration locale pour encourager les membres de la communauté à prendre des mesures positives afin de promouvoir l’élimination de la défécation à l’air libre dans les villages.

« Cette stratégie a été efficace », et les habitants ont réagi aux messages, mais certaines questions sont restées sans réponse. On ne savait pas clairement si les habitants agissaient par crainte et par respect pour l’autorité ou parce qu’ils comprenaient l’importance des latrines et étaient disposés à changer leurs comportements.

Les comités d’assainissement de villages ciblent à la fois les habitants et les ménages relativement aux pratiques d’hygiène appropriées, avec des messages clairs. Les comités ne se sont pas contentés de diffuser des messages, ils sont également allés plus loin.

Selon un rapport publié par le Programme K-SHIP, les membres des comités ont décidé de promouvoir la construction d’installations d’assainissement pour les ménages difficiles et les personnes souffrant d’un handicap.

« Nous devons nous assurer que personne ne défèque à l’air libre, car cela finira par nous affecter tous ».

Les comités d’assainissement de villages sont composés de personnes qui se préoccupent des questions sanitaires et qui aspirent à instaurer un changement, et le Programme K-SHIP convient que les efforts des comités dans le cadre du projet d’assainissement global mené par la communauté sont essentiels pour un assainissement durable.

La Journée mondiale des toilettes de cette année vise à attirer l’attention sur la nécessité d’étendre l’accès à des toilettes sûres pour tous et de ne laisser personne de côté.

Related News

An interview with a Kenyan youth leader that advocates for the role of men in Menstrual Health and Hygiene By Kevin Mwanza and Francesca Nava NAIROBI, Kenya – As the Government of Kenya approved the National Menstrual Hygiene Management Policy on 21 November to scale up its effort to provide more support for girls and women, […]

Les acteurs appellent à l’unisson à un sursaut national pour réaliser l’ambition d’atteindre l’ODD 6.2 d’ici 2025 Par Alain Tossounon LADJI, Bénin – Dans plusieurs quartiers de villes et villages du Bénin, l’hygiène et l’assainissement de base sont encore un luxe pour de nombreuses populations qui défèquent dans la nature. Les conséquences de cette pratique […]

Interview with a young entrepreneur that brings a huge impact with a small change By Machrine Birungi   After scanning through hundreds of photos of people squatting on toilets, an Indian product designer took the efficiency and comfort seriously and reinvented the form of a squat toilet. Since Mr Satyajit Mittal from Pune created SquatEase, […]

Les partenaires du WSSCC se sont réunis pour discuter des questions les plus récentes en matière d’assainissement au Togo Par Atakouna Essowaza LOMÉ, Togo – Les partenaires du secteur de l’assainissement membres du WSSCC de différents pays francophones africains sélectionnés se sont réunis dans la capitale togolaise, Lomé, pour discuter de la manière d’intégrer les […]