Le gouvernement et ses partenaires renforcent la coordination régionale

Date: 21st January 2020

Array ( [0] => WP_Term Object ( [term_id] => 8 [name] => Global Sanitation Fund [slug] => globalsanitationfund [term_group] => 0 [term_taxonomy_id] => 8 [taxonomy] => category [description] => [parent] => 0 [count] => 203 [filter] => raw [term_order] => 3 [cat_ID] => 8 [category_count] => 203 [category_description] => [cat_name] => Global Sanitation Fund [category_nicename] => globalsanitationfund [category_parent] => 0 ) [1] => WP_Term Object ( [term_id] => 1205 [name] => ODF Plus [slug] => odf-plus [term_group] => 0 [term_taxonomy_id] => 1205 [taxonomy] => category [description] => [parent] => 0 [count] => 7 [filter] => raw [term_order] => 0 [cat_ID] => 1205 [category_count] => 7 [category_description] => [cat_name] => ODF Plus [category_nicename] => odf-plus [category_parent] => 0 ) [2] => WP_Term Object ( [term_id] => 146 [name] => WSSCC General [slug] => wsscc-general [term_group] => 0 [term_taxonomy_id] => 146 [taxonomy] => category [description] => [parent] => 0 [count] => 98 [filter] => raw [term_order] => 6 [cat_ID] => 146 [category_count] => 98 [category_description] => [cat_name] => WSSCC General [category_nicename] => wsscc-general [category_parent] => 0 ) )

Un comité de direction sera formé dans chacune des 22 régions de Madagascar

Par Hoby Randrianimanana

Signature d’un engagement communautaire, lors d’une cérémonie de lancement, en vue de l’obtention du statut de Fin de la défécation à l’air libre (FDAL).

IHOSY, Madagascar – 11,3 millions de personnes pratiquent toujours la défécation à l’air libre à Madagascar et seulement 10 % de la population bénéficie de services d’assainissement de base dans le pays. Le gouvernement prend désormais les choses en main grâce à une solide structure de collaboration.

Les partenaires malgaches, qui représentent le secteur de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène (WASH), se sont réunis à Ihosy le 7 novembre pour faire démarrer la plateforme « Structure régionale de mise en œuvre » (SRMO) dans la région d’Ihorombe.

Il s’agit d’une composante régionale de la plateforme nationale connue sous le nom de « Structure de coordination nationale », que le Gouvernement malgache a dévoilée au début de 2019 et qui vise à accélérer les progrès vers la réalisation de l’objectif « Madagasikara Madio 2025 (Madagascar propre 2025) ».

Le ministère de l’Énergie, de l’Eau et des Hydrocarbures a défini l’objectif Madagasikara Madio 2025 dans le cadre d’un contrat d’exécution qui, témoignant d’un engagement fort, vise à faire progresser le règlement des grandes questions liées à WASH et à d’autres domaines relevant de ses responsabilités.

Madagasikara Madio décrit cinq principaux points d’action qui visent surtout à améliorer substantiellement l’accès à l’eau potable, à l’assainissement de base et à l’hygiène dans tout le pays d’ici 2023. Ils sont les suivants :

1. Augmenter durablement l’accès à de l’eau potable à faible coût dans les villes et les zones rurales ;
2. Renforcer les actions visant à élargir l’accès à l’assainissement et à l’hygiène ;
3. Promouvoir la gestion intégrée des sources d’eau ;
4. Préparer et mettre en œuvre un Programme national pour la salubrité de l’eau potable en temps de crise ;
5. Élaborer et approuver le document-cadre du secteur WASH.

Le Dr Rija Lalanirina Fanomeza, directeur du programme d’assainissement intitulé « Fonds d’appui pour l’assainissement » (FAA), soutenu par le Fonds mondial pour l’assainissement du WSSCC, a expliqué aux participants que Madagasikara Madio visait à offrir un appui régional plus solide et plus simple en matière de services d’assainissement dans tout le pays.

« Afin d’atteindre les objectifs fixés dans le cadre de Madagasikara Madio, nous inviterons tous les acteurs régionaux à soutenir le projet d’assainissement de Madagascar d’ici 2025 et à s’engager à respecter le contrat d’exécution », a déclaré le Dr Fanomeza.

Le Dr Fanomeza a également souligné que le FAA était un partenaire clé de la structure nationale de coordination et contribuerait à la réalisation du point d’action 2.

Dr Rija Lalanirina Fanomeza, directeur du programme d’assainissement soutenu par le Fonds mondial pour l’assainissement du WSSCC, explique la structure régionale de mise en œuvre. @WSSCC/Hoby Randrianimanana

Compte tenu de l’ampleur des problèmes à résoudre, le ministère de l’Énergie, de l’Eau et des Hydrocarbures a nommé des partenaires dans différentes régions et les a chargés de former un comité de direction appelé « les codirecteurs ».

« Sous la supervision des directions régionales chargées de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène, le programme FAA du WSSCC assurera la codirection dans quatre des 22 régions de Madagascar : Sofia, Ihorombe, Betsiboka et Bongolava », a déclaré le Dr Fanomeza.

Selon une enquête menée en 2017-2018 et publiée dans la base de données du gouvernement, 37 % de la population malgache, tous milieux sociaux confondus, disposent de toilettes et les utilisent.

Le Ministère s’engage à améliorer ces chiffres stupéfiants et à faire de l’assainissement une des priorités du gouvernement. Les objectifs stratégiques du nouveau programme, énoncés dans le cadre de Madagasikara Madio, reflètent cette promesse :

• 70 % de la population aura accès à de l’eau potable d’ici 2023 ;
• 90 % de la population ne pratiquera plus la défécation à l’air libre et aura pris l’habitude de se laver les mains avec du savon d’ici 2023 ;
• 55 % de la population utilisera des latrines basiques d’ici 2023.

Les participants à la réunion tenue au mois de novembre ont convenu que pour contribuer efficacement à la réalisation des objectifs de « Madagasikara Madio 2025 », des plateformes comme SRMO devront prévoir une série de plans d’action incluant la coordination des efforts, la combinaison des ressources, le partage des connaissances et des données, et l’élaboration de systèmes de suivi des progrès réalisés.

Les participants discutent des plans d’action en vue de la mise en œuvre du nouveau programme du gouvernement sur l’assainissement et l’hygiène. @WSSCC/Hoby Randrianimanana

M. Arnaud Fitzgerald Razafimahatratra, directeur régional de WASH au ministère de l’Énergie, de l’Eau et des Hydrocarbures, basé à Ihorombe, s’est dit optimiste quant au lancement de la structure régionale de mise en œuvre, parce que les participants ont fait preuve d’une réelle volonté de collaborer, lors de discussions en petits groupes visant à définir les activités et les plans de travail de la SRMO.

« Je suis très satisfait des résultats positifs de la première réunion de la SRMO », a déclaré M. Razafiahatratra. « Afin de continuer sur cette lancée, j’invite la FAA et la WSSCC à partager avec nous leur expertise, à nous aider à élaborer des stratégies et des plans de travail efficaces, et à nous guider dans l’organisation de toutes les activités liées à la SRMO. »

S’agissant de l’importance de soutenir les initiatives gouvernementales en matière d’assainissement et d’hygiène à Madagascar, Michèle Rasamison, Coordonnatrice nationale du WSSCC, a déclaré que le WSSCC contribuera au renforcement des capacités, à la coordination sectorielle et à l’élaboration d’indicateurs fiables pour mesurer les progrès vers la réalisation de l’objectif « Madagasikara Madio 2025 ».

« Le WSSCC est toujours prêt à s’associer au gouvernement afin de lui apporter tout le soutien nécessaire pour atteindre les objectifs de développement, en particulier l’Objectif de développement durable 6.2. Nous le faisons d’ailleurs déjà, dans le cadre du programme FAA du WSSCC, en ce qui concerne les efforts visant à mettre fin à la défécation à l’air libre et à améliorer l’assainissement et l’hygiène, en particulier pour les populations les plus vulnérables », a déclaré Mme Rasamison.

Related News

Interview with the national coordinator for the Society of Water and Sanitation in Nigeria By Olajide Adelana The Society of Water and Sanitation (NEWSAN) is a group of civil society organizations in Nigeria’s WASH sector, supported by WSSCC. Its national coordinator, Benson Attah, recently spoke with WSSCC on the COVID-19 response and his concerns about […]

By Renu Kshetry GAURIJANG, Nepal – A team of government officials, medical officers and sanitation professionals is intensifying their effort to provide the necessary support to poor and marginalized communities in the easternmost district of Nepal as many of the community members are confined and their movement is restricted due to the fight against coronavirus. […]

Maintaining person-to-person contact despite a pandemic lockdown By Renu Kshetry KATHMANDU, Nepal – 60-year-old Sabitri knew that handwashing and staying home were critical measures in preventing the spread of COVID-19. But until she received a phone call from a researcher, she admitted she had not been taking them seriously. “But since you called,” she told […]

By Marni Sommer, Virginia Kamowa, Therese Mahon COVID-19 highlights the vulnerable amongst us across the globe: Those who are most vulnerable because of the crowded conditions they live in; those who must continue working despite the threat of infection; and those who cannot absorb the shock of the economic impact of closed economies and quarantine. […]