Briser le silence autour de l’hygiène menstruelle

Date: 8th March 2020

Array ( [0] => WP_Term Object ( [term_id] => 1 [name] => Uncategorised [slug] => uncategorised [term_group] => 0 [term_taxonomy_id] => 1 [taxonomy] => category [description] => [parent] => 0 [count] => 593 [filter] => raw [term_order] => 5 [cat_ID] => 1 [category_count] => 593 [category_description] => [cat_name] => Uncategorised [category_nicename] => uncategorised [category_parent] => 0 ) )

de Trupti Ashtankar et Charlotte Jenner

Mumbai, Inde – Dans de nombreuses communautés indiennes, les menstruations et les pratiques d’hygiène qui s’y rapportent restent des sujets sensibles sur le plan social et culturel, passés sous silence et entretenus par des mythes ou des tabous sociaux. De ce fait, les femmes (et les hommes) disposent rarement d’informations élémentaires concernant la menstruation, son origine et les bonnes pratiques d’hygiène à adopter.

Le silence qui entoure les menstruations et l’hygiène menstruelle limite non seulement les connaissances que les femmes devraient pouvoir acquérir en matière de santé sexuelle et génésique et de pratiques sans risques, mais il peut également engendrer une désinformation qui nourrit la stigmatisation et la discrimination à l’égard des femmes, menace leur intégrité corporelle, leur santé et leur vie privée et favorise les traumatismes, la souffrance et les atteintes à leur dignité. Le manque d’informations et de compréhension concernant l’hygiène menstruelle empêche également de traiter de manière sûre et efficace les produits hygiéniques usagés.

Afin de briser le silence et de stimuler des changements comportementaux positifs à l’égard de la menstruation et de l’hygiène menstruelle, le CCAEA a organisé à Mumbai un séminaire de cinq jours sur la Gestion de l’hygiène menstruelle (GHM), également connu sous le nom de « Labo GHM » ou « Makawari ki Pathshala », en partenariat avec le Centre pour l’étude du changement social (CSSC) et le Centre d’innovation urbaine (CUI).

Du 7 au 11 janvier 2020, 31 agents de santé communautaire ont participé au Labo GHM qui leur a permis de recevoir une formation scientifique sur la menstruation, les différents produits disponibles permettant de gérer la menstruation, les méthodes permettant de traiter en toute sécurité les produits menstruels usagés, et des outils pour briser les tabous sociaux qui se répercutent sur la vie des femmes.

Des agents de santé communautaire participant au « Labo GHM » utilisent des supports visuels interactifs dans le cadre de leur formation.

Les participantes ont reçu une formation sur les pratiques sûres et durables pour mieux gérer le cycle menstruel à l’aide des outils du CCAEA. Une attention particulière a été accordée à la sensibilisation des groupes marginalisés à l’hygiène menstruelle. Par exemple, le Mahawari Chakra ou « roue menstruelle » a permis aux agents sanitaires de visualiser le cycle mensuel, et de répondre aux questions éventuelles sur la douleur, le sang et les pertes de tissus revêtant la paroi utérine. L’utilisation de cet outil a également permis d’aborder la question de la conception.

Les participantes au séminaire ont pu démontrer les connaissances acquises lors de leur formation au cours d’une visite de terrain dans un centre communautaire, en y organisant des activités sur la menstruation et l’hygiène menstruelle destinées aux filles et aux femmes de la région.

Des agents de santé communautaire ayant participé au Labo GHM utilisent la roue menstruelle pour expliquer le phénomène de menstruation à un groupe de femmes et de filles lors d’une visite de terrain dans un centre communautaire local

Au terme du séminaire, les agents de santé communautaire ont été certifiées « Maîtres formatrices ». Elles œuvreront à l’autonomisation des femmes et des filles dans leurs communautés pour que celles-ci reprennent le contrôle d’une part élémentaire, mais fondamentale de leur bien-être grâce à des pratiques menstruelles sûres et hygiéniques et à la réutilisation et/ou l’élimination des produits d’hygiène menstruelle. Outre cette certification, les agents de santé communautaire se sont engagées à sensibiliser leurs communautés. Elles ont prononcé le serment suivant :

Nous briserons le silence qui règne autour de la menstruation.

Nous oublierons notre timidité, et nous en tirerons fierté.

Nous en parlerons avec nos familles et au reste de la société.

Une participante au Labo GHM reçoit son certificat de Maître formatrice

Dans le cadre du Labo GHM, chaque agent de santé communautaire a également préparé un plan d’action détaillé sur 3 mois pour la gestion de l’hygiène menstruelle, adapté à un groupe et à un lieu précis. Ces plans d’action contribueront à mieux définir leur travail, à renforcer les connaissances en matière de gestion de l’hygiène menstruelle et à catalyser les changements comportementaux.

Le Labo GHM constitue un excellent exemple du travail accompli par le CCAEA avec ses partenaires, qui consiste dans le présent cas à faire la lumière sur l’hygiène menstruelle, en appliquant des méthodes simples, mais efficaces de sensibilisation et de changement comportemental au niveau communautaire, adaptables aux femmes d’horizons culturels et d’origines géographiques diverses.

 

Related News

By Raza Naqvi, DELHI, India – A robot called Pepe will soon encourage schoolchildren to wash their hands. The robot will help kids adopt better practices by talking about hygiene and sanitation and developers say they will be useful especially when pandemics like COVID-19 requires confinement and social distancing. Video courtesy: Ammachi Labs According to […]

GENEVA – Ms Hind Khatib-Othman, Executive Chair of the Water Supply and Sanitation Collaborative Council, is calling upon world leaders to commit to the establishment of a new global Fund to develop and implement the community-based sanitation and hygiene solutions, and prevent future pandemics. Transcript – Calling for a global fund dedicated to sanitation and […]

GENEVA – The Water Supply and Sanitation Collaborative Council (WSSCC) is in full support of the action plan launched by the UN Secretary-General on Tuesday to address the socio-economic impacts of the COVID-19 crisis. In a new report, Shared responsibility, global solidarity: Responding to the socio-economic impacts of COVID-19, Mr Antonio Guterres, Secretary-General of the […]

GENEVA – In the wake of the Coronavirus disease, COVID-19, we are working to protect each other and our communities. Key to keeping healthy is having access to basic sanitation and hygiene. Yet globally, 2 billion people live without access to basic sanitation, 3 billion lack basic handwashing facilities at home (WHO). People in least […]